Château Léoville-Las-Cases

Léoville-Las-Cases est issu d’une des plus anciennes propriétés du Médoc, connue au XVIIème siècle sous le nom de "Mont Moytié". Sa notoriété s’affirme au milieu de ce siècle lorsqu’il devient par mariage propriété de Blaise Antoine Alexandre de Gasq, Seigneur de Léoville, président à mortier du Parlement de Bordeaux. De Gasq consacre une grande énergie à développer le cru, faisant de nombreuses acquisitions, plantant et innovant à la vigne comme au chai. A sa mort, en 1769, le domaine atteint pas loin de 300 ha et les prix de son vin le place au niveau des 2èmes crus juste après Lafite et Latour !

Confisqué et divisé à la Révolution, un quart du domaine est vendu et deviendra Léoville-Barton. La partie restante revient aux héritiers Las Cases et est à nouveau divisé par succession en 1840, pour donner Léoville-Poyferré - qui devient par mariage propriété du Baron de Poyferré - et Léoville Las Cases, domaine original qui est alors propriété de Pierre-Jean, Marquis de Las Cases. Les trois crus issus de Léoville sont classés comme second crus en 1855. Léoville-Las-Cases reste dans les mains des héritiers Las Cases jusqu’en 1900, date à laquelle est formée une société civile permettant à certains héritiers de monnayer leur part.

Un peu plus de la moitié est alors acheté par diverses personnalités de la place de Bordeaux et par Théophile Skawinski, régisseur du domaine. Son beau-fils, André Delon, lui succède. Il rachète progressivement les parts de la société civile jusqu’à prendre la majorité. Ce sont aujourd’hui ses héritiers, Jean-Hubert Delon et sa sœur Geneviève d’Alton qui sont en charge. Jean-Hubert Delon, comme son père Michel Delon décédé en 2000, joue un rôle de propriétaire actif, dirigeant lui-même la propriété.

Le vignoble de 97 ha s’étend sur des sols de graves et se répartit sur deux zones principales bien distinctes :

- le "Grand Clos" avec plus de 60 ha, situé au nord de St Julien, mitoyen de Latour et donnant sur la Gironde ; le grand vin est issu de ce clos,

- une partie ouest entre les parcelles de Barton et Poyferré, avec environ 20 h dont est issu le cru du « Clos du Marquis » ; ces parcelles ne figuraient pas au cadastre de Léoville lors de la classification.

Le complément se compose de parcelles au sud et à l’ouest de St Julien. L’encépagement est constitué de Cabernet sauvignon (65%), Merlot (20%), Cabernet franc (12%) et Petit verdot (3%). L’âge moyen des vignes est maintenu à 30 ans et la densité de plantation voisine de 8.800 pieds/ha. La culture de la vigne est traditionnelle.

Le domaine produit deux grands vins bien distincts associés à un terroir spécifique : "Château Léoville Las Cases", 2ème Grand Cru Classé, et, depuis 1902, "Le Clos du Marquis", tous deux en appellation St Julien. Depuis le millésime 2007, un second vin a été créé, "Le Petit Lion du Marquis de Las Cases", pour encore améliorer l’aspect qualitatif des grands vins.

33250 Pauillac, France