Château Montrose

Château Montrose est à la fois l’un des plus jeunes et des plus célèbres grands crus du Médoc. Ce n’est qu’en 1815 que la colline de bruyère dominant la Gironde est défrichée et plantée grâce à Etienne Théodore Dumoulin qui avait hérité de son père la propriété achetée à la famille de Ségur en 1778. Un château et des bâtiments d’exploitation sont construits et le vignoble atteint 50 ha en 1850.

C’est à cette époque que le château prend son nom actuel par référence aux couleurs de la colline au moment de la floraison. Succès rapide et remarquable, l’excellence du vin lui vaut d’être classé 2ème Grand Cru en 1855 ! Les enfants Dumoulin se séparent du domaine en 1861 au profit de Mathieu Dollfus qui consolide les efforts passés et y construit un véritable petit village modèle entièrement tourné vers la production du vin. Les dégâts causés par le phylloxéra conduisent à de nouveaux changements.

En 1896 la propriété passe aux mains de la famille Charmolüe, riche propriétaire de nombreux châteaux dont le voisin Cos d’Estournel. Trois générations de Charmolüe maintiennent Montrose au plus haut niveau jusqu’en 2006, date à laquelle les frères Martin et Olivier Bouygues, grands amateurs du cru, en font l’acquisition. Ils confient alors la Direction à Jean-Bernard Delmas, ancien et très respecté régisseur puis Directeur Général adjoint du Château Haut-Brion qu’il avait quitté en 2003 pour prendre sa retraite.

Le vignoble de 95 ha d’un seul tenant s’étend sur une colline de graves profondes sur sous-sol argilo-marneux et va jusqu’à la Gironde qui lui apporte un microclimat tempéré très favorable à la culture. Sur ce terroir bien orienté de grosses graves, la maturation est à la fois précoce et de qualité. L’encépagement est constitué de Cabernet-sauvignon (65%), Merlot (30%), Cabernet franc (4%) et Petit verdot (1%). L’âge moyen des vignes est de 37 ans et la densité de plantation moyenne de 9.000 pieds/ha. La plus grande importance est attachée par Jean-Bernard Delmas à la vigne et à l’ensemble des travaux nécessaires pour produire un vin de qualité : travail du sol, replantage, densité des plants, éclaircissage et vendanges en vert.

Outre le grand vin, le domaine produit à partir du millésime 1986 un second vin plus souple et de très grande qualité "La Dame de Montrose" pour environ 1/3 du volume total.

33180 Saint-Estèphe, France