Château Rahoul

C'est un certain Guillaume Rahoul, gentilhomme et chevalier, qui donne naissance au lieu, que l'on n'associe pas encore au vin. Après la Révolution, commence la carrière viticole du château, avec plusieurs propriétaires, dont des étrangers, qui donnent au nom sa notoriété actuelle. Aujourd'hui, c'est Alain Thiénot, également à la tête de la maison de Champagne du même nom, qui possède le lieu et y applique une politique de qualité intransigeante.

Les vignes – 38,5 hectares pour le rouge, 3,5 pour le blanc – sont conduites selon le principe de la lutte raisonnée, avec notamment des travaux en vert. L'encépagement est large avec pour les rouges, un merlot dominant, du cabernet sauvignon et un peu de petit verdot et de cabernet franc. Les blancs sont élaborés à partir de 78% de sémillon et 22% de sauvignon, inversant ainsi les habitudes bordelaises qui donnent habituellement la primauté au second cépage.

Après des vendanges manuelles, les vinifications sont traditionnelles et font intervenir l'inox autant que le bois, neuf ou ancien. L'idée qui guide les gestes qui vont donner naissance à ces Graves rouge et blanc ? Des vinifications tournées vers le respect du fruit au fil des mois.

Groupe CVBG – 35 rue de Bordeaux CS80004 33295 Blanquefort Cedex

Notre sélection de grands crus

CHÂTEAU RAHOUL 1987
CHÂTEAU RAHOUL 1988