Château Gruaud-Larose

Les premières traces du Château remontent à 1725 et à Joseph Stanislas Gruaud. Ses descendants, dont l’Abbé Gruaud, agrandirent le domaine qui produisait en 1755 soixante tonneaux d’un vin déjà très estimé. En 1778, le Château passa dans les mains du Chevalier Joseph Sebastien Larose, époux de la petite fille de Joseph. C’est lui qui donne en 1781 son nom actuel à la propriété, qu’il avait alors étendue à 80 ha. Après sa mort en 1812, le Château est vendu aux enchères à un consortium de 3 familles. Le vin est classé 2ème grand cru en 1855. En 1867, des difficultés d’entente entre propriétaires conduiront à la scission de la propriété en 2 domaines, qui ne retrouveront leur unité qu’en 1935 grâce aux achats de la famille Cordier.

Après être passé dans les mains d’investisseurs institutionnels comme Alcatel Alsthom en 1993, permettant d’importants investissements, notamment pour la rénovation des chais, le Château est acheté en 1997 par la société Bernard Taillan de Jacques Merlaut, négociant et propriétaire de châteaux bordelais. Son fils, Jean Merlaut, est maintenant en charge de la propriété.

Les vignes couvrent 80 ha et sont plantées sur un sol de graves garonnaises sur sous-sol argilo-calcaire avec un encépagement de cabernet sauvignon (61%), merlot (29%), cabernet franc et petit verdot (5% chacun). L’âge moyen des vignes est de 43 ans.

Pour en savoir plus :
33250 Saint-Julien-Beychevelle